Photographie – 101 – 011

Chère Catherine,

(D'abord publié le 11 août 2012)

Mine de rien, nous avons parcouru pas mal de chemin dans nos dix premières conversations.

Grises et Bridges

À mon avis, à moins d’avoir de sérieuses raisons de travailler avec une petite grise ou un bridge, évite les. Marie Rose ne jure que par celles-ci. Elle a ses raisons, c’est son affaire. Elle trouve les SLR trop lourds et encombrants. Elle a du mal à les tenir, les manipuler et les transporter. Elle les trouve trop chers, trop compliqués. Elle s’est habituée à travailler avec les bridges, se sent plus à l’aise avec elles, ne jure que par elles.

Au fait, pourquoi ‘bridge’ ? C’est qu’elles font le pont entre les petites grises et les SLR. Ce sont des intermédiaires. Ceux qui s’en servent veulent plus de performance que ce que donne une petite grise mais ne veulent pas faire le saut vers un SLR.

Marie Rose aime beaucoup le viseur des bridges. Ce viseur est muni d’un écran LCD intégré qui lui donne une bonne idée de la photo qu’elle s’apprête à saisir. Elle ne se sert de l’écran derrière la caméra que pour visionner ses images après les avoir saisies. Elle rigole, avec raison, chaque fois qu’elle voit un amateur tenant son appareil à bout de bras, regardant l’écran pour faire la photo espérée. On expliquera pourquoi le moment venu.

Loin de moi l’idée de mépriser ces appareils. C’est simple, je ne les aime pas. Je ne m’y adapte pas. Je ne m’y habitue pas. Ce n’est pas la faute de la machine, c’est la mienne. Je les trouve inutilement compliqués… oui… compliqués et je trouve que les fonctions que j’utilise le plus sont difficiles d’accès et compliqués à souhait. Je n’aime pas le viseur. Je n’aime pas leur système de focus. Bref… Je suggère que tu te procures un SLR aussitôt que tu le pourras.

Rendons à César ce qui appartient à César; Marie Rose connaît ses appareils. Elle consacre beaucoup de temps à lire le manuel de l’utilisateur pour chacun de ses appareils. Ils n’ont pas beaucoup de secrets pour elle, même si chaque fabricant a ses petits trucs et ses petits secrets. Si t’as un problème, lis ton manuel ! Si tu veux savoir à quoi sert ce bouton, lis ton manuel ! Si tu veux comprendre et maîtriser ta machine, LIS TON MANUEL !

Quand même, je n’aime pas les petites grises, je n’aime pas les bridges…

DSLR – (Digital single lens reflex)

Je ne donnerai pas une description de ce qu’est un DSLR (ou, plus simplement, un SLR). Wikipédia le fera mieux que moi. DSLR, tu l’as compris, c’est l’appellation anglaise d’un appareil photographique reflex mono objectif numérique.

On les dit reflex parce que, quand on regarde dans le viseur, on voit à travers l’objectif, éliminant ainsi le problème de parallaxe. On les dit mono objectif parce que, autrefois, avant l’invention du zoom, on trouvait parfois trois objectifs à focale fixe (voir la figure 111-001) sur une bascule devant l’appareil, permettant des plans éloignés, moyens et rapprochés. C’était surtout le cas pour les appareils ciné. On n’arrête pas le progrès.

 

Ancien appareil photo

Figure 111-001

 

Tu peux facilement trouver un bon boîtier de DSLR, pas trop cher, soit neuf ou usagé, soit chez un détaillant, soit dans les petites annonces, soit sur le net… Tu n’as pas besoin de tonnes de méga pixels. Huit à dix méga pixels c’est déjà excellent. Plus tard, quand t’auras les sous, l’expérience et les connaissances, tu pourras choisir de payer plus pour avoir plus. Tu vas découvrir que tu peux faire d’excellentes photos avec un matériel relativement modeste.

Je te recommande une marque connue. Personnellement je privilégierais Nikon ou Canon. La raison est fort simple. Compétition oblige, les objectifs des uns ne sont pas compatibles avec les boîtiers des autres et ces deux fabricants, pour peu que je sache, offrent la meilleure qualité et le meilleur choix d’objectifs sur le marché pour amateurs débutants et avancés. Des fabricants tiers comme Sigma et Tamron produisent aussi, souvent à moindre coût, des objectifs pour ces boîtiers. Less money, less candy; la qualité peut en prendre pour son rhume.

Quand même, je suggère que, si tu vas avec un fabricant de boîtiers, reste avec lui pour tes objectifs. Une idée comme ça… Ne crains pas les mauvais choix. Une erreur aujourd’hui t’en évitera une plus coûteuse demain. Fais-toi confiance. Méfie-toi des conseils des amis et des grand-parents. Ton choix sera toujours le bon.

Personnellement, je préfère les DSLR parce que je les trouve plus simples. Ils offrent plein de bidules moins utiles, comme on les trouve sur les petits appareils, mais ils sont conçus pour un utilisateur un peu mieux renseigné en photographie. Les contrôles les plus importants sont à portée de doigt. Les réglages nécessaires dans le feu de l’action sont faciles d’accès et on peut rapidement contourner les automatismes de l’appareil, ce qui me plaît énormément.

J’aime le viseur du reflex. J’aime la facilité avec laquelle on peut faire la mise au point focale, le focus si tu préfères, manuellement ou automatiquement. J’aime la diversité des manières de faire cette mise au point. J’aime la possibilité de voir ma profondeur de champ comme la voit l’appareil (pas disponible sur toutes les caméras). J’aime pouvoir choisir comment le photomètre regarde et mesure l’éclairage de la scène. J’aime la vitesse de son tir en rafale… J’aime, j’aime, j’aime… Ça doit commencer à paraître…

Je ne connais pas toutes les marques, ça va de soi, je ne suis qu’un tout petit amateur avec un minimum de sous pour mon équipement et mes déplacements. Par défaut, je suis un fan de Canon. J’aimerais avoir les sous pour l’être aussi de Nikon et avoir toute la panoplie de boîtiers et d’objectifs disponibles chez les deux. Je me contente du strict minimum, boîtiers et objectifs pas trop chers. C’est un choix… raisonnable… On peut toujours rêver. Ça ne coûte rien.

Bon, ça suffit ! On reparlera matériel quand ce sera nécessaire. Pour la suite je vais surtout me référer au mien. Sache que chaque fabricant, chaque boîtier et chaque objectif a ses particularités que je ne connais pas toujours. Quand je donnerai des indications à ce sujet je rappellerai à quel boîtier et à quel objectif je me réfère (les miens) afin que tu puisses traduire ce que je dis dans le langage de ton fournisseur préféré et mieux me comprendre.

LIS TON MANUEL !

 

Édouard Dugas

http://ed-mr.ca/

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>