Plus de 140 caractères

 

en toute ignorance de cause

(D'abord publié le )

Pour une petite tête comme la mienne, 140 caractères suffisent la plupart du temps pour communiquer la bêtise de son contenu.  À quelques rares occasions il lui est agréable d’en avoir un peu plus… de caractère et de caractères… pour énoncer ce qui la hante, lui plaît ou l’enrage.

Paraît-il qu’un blogue, c’est à ça que ça sert.

Il en pousse partout, des meilleurs et des pires.  Je veux le mien dans les moins pires sans pouvoir en donner l’assurance, sachant d’avance mes limites et le peu de temps à perdre dont jouissent les hommes et des femmes de notre ère, pressés de vivre trop vite et mourir trop tôt.

Les intervenants de tout acabit, moi compris, se sentent souvent en possession de la vérité ou en donnent fortement l’impression.  Il n’y a pas de vérité.  Il y a surtout des opinions.  Chacun veut avoir raison avec ses opinions, comme si sa vie en dépendait.  J’aime bien le « thrill » d’avoir ou me donner raison.  Par ailleurs, au mieux, j’essaie de m’en foutre car comprendre me semble plus important et, pourtant, je l’oublie aussi souvent que les autres.  C’est triste.

Se donner raison me semble une manière de s’imposer en dominant, en écrasant.  Comprendre me semble la bonne manière de se rapprocher et se respecter les uns les autres.

J’ai beau le penser, je n’ai pas plus d’allure que le premier que je traite d’imbécile, de sans dessein, parce qu’il pense autrement que moi.

Édouard Dugas

http://ed-mr-ca

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.